je ne l'ai pas vraiment choisi certes mais j'ai le choix de l'ameliorer

Publié le par âme pensive

si grande sont les blessures qui durent et perdurent
mais aussi nouveaux que ça peu paraitre
je l'ai oublie, je les range en haut de l'armoire
j'aime y rajouter ces bons moments
c'est étérnels remises en question
certains ce dechirent
d'autres s'aiment
d'autres se cherchent
ou hesitent
je ne me trouve pas dans tout ça
je ne me cherche pas
je m'oublie
je prefere regarder les autres
observer leurs réactions
leur paroles blessantes ou attirantes
les grandes decisions prisent à la légére ou encore ces petits rien qui font un bruit inhumains
cette futilitée, cet artifice
cette maniere de dire les choses avec tactes
ou ce venin balancé comme ça à qui voudrat l'entendre
ce desacord, cet injustice...
cette envie de plaisanter  avec cet enormité
j'aime regarder la débilité humaine
et je me situe bien dedans moi aussi
on est tous cons et on blesse toujours
mais rare sont les personnes qui savent avouer la verité...

Commenter cet article