ma vie est un souc

Publié le par âme pensive

 



Comme toujours je me retrouve face à face avec cette feuille pour la noircire avec comme lien de coNnexion ce stylo. J'allonge mes emotions à travers l'encre pour ensuite selectionner, frapper le clavier, afin de partager quelques phrases...

Jusqu'a present elle a toujours su ou presque repondre à mes questions, eu la passience de m'ecouter et de me faire parler. Hier soir elle a soulevée un point, un paragraphe, qui est plus ou moins sensible. Elle a la grande qualité d'être franche et plus que souvent juste. La question etait ou plutot etaient: me suis-je fais avoir? suis-je aveugle? suis-je perçue simplement comme une eponge pour secher des larmes?


Comment savoir les vrais intentions des gens? Comment arriver à lire dans leur âme?
Ces visites sont elles dans le seule but de vider ces pensees? Suis-je vu comme un coffre, un objet dans lequel on deverse ces peines mais jamais d'amour? Est-il comme celui qui a blessé mon coeur? Je sais que l'on se sert des ces proches pour avencer, mais si l'on partage aussi du bonheur et si les autres vous aident aussi alors c'est dans l'ordre des choses.

Je n'arrive plus à reflechir, à avoir les pensees claires. Plus rien a de sens, tout est si flou! C'est comme esperer une temperature de 31° un 31 decembre dans les Alpes. Mais parfois les emotions sont si grandes que la raison n'arrive plus à contrôler ma tête...
Je tisses des liens à travers des sourires des pleures des moments simple que j'aime, mais dans cette toile tout les liens ne sont pas pures. Je voudrais m'evader le temps d'un instant pour assimiler, comprendre certains comportements. Mais même tout au bou du monde j'ai bien peure de ne pas arriver à saisir le faux du vrai.
J'aimerais voir la pluie pour noyer mes doutes. Je fais tout à l'envers, je fonctionne de travers. Je deviens indechifrable; inconciente, un vrai pantin.

Commenter cet article